Enceinte dans le tram

En août, le tram, malgré les travaux, c’est plus relax. Il y a des places assises et les gens sont plus calmes. La jeune femme enceinte est montée à Hôtel de ville. Elle s’est assise à côté de moi. Cela se voyait vraiment qu’elle était enceinte. Une autre femme qui tenait un cabas est venue droit vers elle et lui a posé direct la main sur le ventre.

-Garçon ou fille ?

-Fille.

-J’en ai eu deux. Ne vous inquiétez pas, tout ira bien.

-Je ne m’inquiète pas.

-Pour la première, j’ai eu droit aux fers. Mais c’est mon arrêt-là. Bonne chance !

La femme au cabas est descendue. Elle avait l’air toute contente. La jeune femme enceinte, a sorti une bouteille d’eau minérale de son sac. Elle a poussé un gros soupir accompagné d’un petit geignement.

Relou

-Ҫa va ? je lui demande.

Elle me regarde avec surprise.

-Oui ! merci.

-C’est lourd ?

-Relou, oui !

-Combien ? 5 ? 10 kilos ?

Elle m’a re-regardé. Plus aucun sourire cette fois.

Lourd

-On ne parle pas de la même chose. Vous me dites que c’est lourd d’avoir un bébé dans le ventre, mais pas du tout en fait, et en tout cas pas 10 kg !!! alors que moi je vous disais que c’est « relou » de se faire toucher le ventre à longueur de temps.

-C’est vrai qu’il est bien joli, et que ça donne très envie de le toucher.

Elle a fait un oui fatigué de la tête et elle a plongé dans son téléphone portable, ce qui revient à regarder par la fenêtre.

Natacha m’a parlé d’une Canadienne féministe qui touche les testicules des hommes dès qu’on lui touche son ventre de femme enceinte, mais comme je ne retrouve pas le lien, en remplacement, voici un sketch de la jolie Alexandra Pizzagali qui évoque le sujet :

2 thoughts on “Enceinte dans le tram

Laisser un commentaire