Femme jusqu’au bout des seins (drague-tram Hôtel de Ville)

J’ai revu mon inconnue du tram (-Vous n’avez pas lorgné mes seins. Ils ne vous plaisent pas?). On s’est retrouvés en terrasse du Rohan. Sur son tee-shirt moulant était écrit « Femme jusqu’au bout des seins ». Ça  ajoutait à la canicule. Vérité sur drague et tram.

Une féministe

Elle m’a expliqué que son tee-shirt était une campagne contre le cancer du sein. Puis elle a lu lentement PatatraMeuhhh, en suçotant la paille de son mojito.

-Sympa, ton blog, mais tu ne dis rien de l’enfer de la drague dans le tram.

-L’enfer?

-Tu devrais en parler.

-Parler de quoi?

-Vincent, imagine que tu vives dans une ville où il n’y aurait que des homos. Toi, qui es beau mec…

-Merci Natacha ! (Ce n’est pas son nom mais je l’appelle comme ça rapport à l’héroïne de BD qui lui ressemble grave).

L’enfer et drague
Natacha hôtesse de l’air

-Donc, Vincent, imagine que plein d’hommes t’accostent, tout le temps, et ça se cumule de jours en jours, avec les mêmes phrases : «tu es mignon, je t’offre un verre?» / «J’ai un problème sur mon portable, j’ai pas ton numéro» / «Hello, on peut juste parler tu sais»…

-J’ai jamais dit ça à une femme.

-Vincent. Imagine ce que ça peut être. Dès que tu sors tu es comme un bifteck. Sur le palier, dans la rue, dans le tram, partout tu as des réflexions et des regards sur ton physique. On lorgne ton cul et la bosse de ton pénis ouvertement, comme moi mes seins. Et certains touchent…

Laisser mûrir

-C’est ce que tu vis ?

-Dans le tram, quand un inconnu me demande «vous prenez un verre?», en fait ce qu’il me demande c’est «je peux te sauter?». Parce que le tram, c’est pas un bar, et si je le prends c’est juste pour me déplacer !!! C’est énervant. C’est du harcèlement car ça t’arrive tout le temps. Mais bon, il est tard. Je vais rentrer.

-Natacha ! Déjà ! Je te raccompagne?

-Vincent, une rencontre, c’est comme un fruit, si c’est trop vert, j’aime pas croquer. Je t’appellerai… selon…

-Selon quoi ?

-Si ton prochain post me plaît, ciao beau Vincent…

Elle m’a embrassé sur les lèvres ! Waouh !!!

4 thoughts on “Femme jusqu’au bout des seins (drague-tram Hôtel de Ville)

  1. Oui, mais là j’ai tout de même l’impression que le pauvre Vincent se fait harceler par la belle Natacha.

Laisser un commentaire