Graffiti

Un premier petit est entré, suivi d’un second, suivi d’une poussette double contenant deux bébés parfaitement identiques, suivie d’une belle jeune femme à peau noire qui conduisait la poussette.

Un type au visage rougeaud, avec un gros sac rempli de cannettes de bières devant ses pieds s’est adressé à elle : «C’est à vous ?» Il montrait les enfants avec son pouce. Les enfants se sont rapprochés de leur mère. Je pense qu’elle était partie pour l’ignorer mais elle lui a quand même répondu.

– Oui.

– Une vraie usine à mioches, ma parole ! reprend le type.

J’y croyais pas. Comment on peut parler comme ça à quelqu’un ? Les enfants ont regardé leur mère. La mère a regardé le type… Et très calmement elle lui a dit : «Vous, un vrai connard !»

«Maman ! T’as dit un gros mot ! T’as dit un gros mot maman !» L’autre petit trop chouki avec ses yeux rieurs, s’est mis à rire d’un rire de champion du monde du rire contagieux catégorie 4 ans. Et leur mère leur a alors dit «Les enfants, « connard », ce n’est pas vraiment un gros mot». Mais le plus grand a insisté « Si maman, connard, c’est un gros mot. »

Et voilà pas que le type la ramène : «En voilà un bel exemple pour des mioches !»

– Mais de quoi il se mêle, le c…. !!! 

Ҫa, c’est exactement ce que j’ai eu envie de dire, et que je n’ai pas dit.

Le tram est arrivé à son arrêt et la jeune femme est descendue avec ses enfants. Une fois sur le quai, elle a montré quelque chose au type, en donnant des petits coups avec son doigt dans le vide, sur la droite. Qu’est-ce qu’elle était jolie. Le type a penché la tête pour voir.

J’ai pris une photo :

Laisser un commentaire